Bon d’achat valable du au

Pour tout achat d’un article PopBrush®, nous vous offrons un bon d’achat de 6€ à valoir sur votre prochaine commande dès 19,99€ d’achat.

Pourquoi perdons-nous des cheveux après la grossesse ?

La maternité est un tournant dans la vie d’une femme, son quotidien est bouleversé et son corps subit de nombreux changements.

Lors de la grossesse, les cheveux d’une femme enceinte sont épais et éclatants. Seulement, après l'accouchement, beaucoup de femmes s’étonnent de voir tomber abondamment leurs cheveux.

Surtout, si vous êtes dans ce cas, ne vous inquiétez pas ! La perte de cheveux est un phénomène normal chez les jeunes mamans. Grâce à cet article, vous en saurez davantage sur la perte de cheveux après l'accouchement.

 

Pour quelles raisons perd-on ses cheveux après l’accouchement ?

Une perte de cheveux importante un mois après l’accouchement

Durant un mois après l’accouchement, voire plus longtemps si vous allaitez, il est tout à fait possible que vous perdiez soudainement vos cheveux. Les quelques jours qui suivent la naissance de l’enfant, la quantité de cheveux que vous allez perdre est assez impressionnante. Peu à peu, au bout d’un mois la chute de cheveux va diminuer, jusqu’à redevenir tout à fait normal dans les mois qui suivent. Toutefois, cette chute de cheveux peut s’étendre jusqu’à 4 voire 8 mois après l’accouchement.

Sachez que près d’un tiers des femmes qui accouchent sont touchées par une forte chute de cheveux. D’ailleurs, ce phonème porte même un nom dans le milieu scientifique: « l’effluvium télogène du post-partum » ou « l’alopécie post-partum »

 

Le phénomène de l’alopécie post-partum

Seulement, il faut savoir se montrer prudente ! Certains cas d’alopécie post-partum peuvent être sévères, jusqu’à entraîner la perte de 20 à 30% de vos cheveux ! Il est donc important d’y prêter une attention particulière. La plupart du temps, la zone impactée par l’alopécie post-partum est le haut du crâne. Cependant, l’entièreté de la chevelure est affaiblie et devient terne.

 

Le bouleversement hormonale

Les cheveux remplis de vitalité, de brillance et d’épaisseur lors de la grossesse, s’affaiblissent brusquement après l’accouchement. Et ce phénomène est connu sous le nom d’une chute de cheveux réactionnelle. En effet, la principale cause de l'alopécie post-partum est bel et bien le bouleversement hormonal. Lorsque la femme est enceinte, son corps augmente massivement la production des hormones œstrogènes. Ces hormones viennent stimuler l’intégralité de son organisme, sans oublier ses cheveux !

Après avoir donné naissance, le taux d'hormones œstrogènes chute, et par effet boule de neige, les cheveux tombent aussi.

 

Une nouvelle aventure

L’arrivé d’un bébé marque le début d’une nouvelle vie et beaucoup de stress peut envahir les jeunes mamans. Le stress, cumulé à la fatigue dû au manque de sommeil, peut entraîner une dévitalisation de la fibre capillaire. Par ailleurs, si vous êtes sujette aux carences de fer, sachez qu’elles peuvent aggraver l’alopécie.

 

Les différents traitements anti-chute

Les compléments alimentaires

Si vous n’allaitez pas, il vous sera possible de prendre des compléments alimentaires en vitamines A,B et E, en zinc ou encore en magnésium. Ces oligo-éléments sont à l’origine de la création de la kératine capillaire, ainsi qu’à son renforcement.

Pour les femmes allaitantes, il sera préférable de simplement adopter des bonnes habitudes alimentaires. Normalement, l’allaitement devrait considérablement réduire la perte de cheveux. Cependant si ce n’est pas votre cas, vous pouvez toujours ingérer une faible dose de levure de bière. La levure de bière est riche en vitamines B (B1,B2 et B9), en vitamine E ainsi qu' en sélénium et en zinc, et renforce la fibre capillaire en profondeur. Elle peut être consommée sous forme de poudre, dans les plats ou dans l’eau, à raison de 2 grammes trois fois par jour. Si vous optez pour le format en gélule, prenez au maximum trois gélules par jour.

 

Les massages du cuir chevelu

Afin de stimuler la circulation et faire repousser vos cheveux, rien de mieux que le massage du cuir chevelu ! Le massage doit être doux, pour se faire, placez vos doigts de manière à ce qu’ils soient en contact direct avec votre crâne, puis effectuez des petits mouvements circulaires. Veillez à ne pas frictionner le cuir chevelu, au risque d’abîmer les cheveux déjà sensibilisés.

Il est tout à fait possible d’incorporer des hydrolats aromatiques dans votre massage du cuir chevelu. Mélangez de l’hydrolat de romarin à verbénone, de l’hydrolat de lavande vraie ainsi que de l’hydrolat de cèdre de l’Atlas. Puis, appliquez et massez votre cuir chevelu avec cette préparation, avant chaque shampoing.

 

L’homéopathie

Certains homéopathes prescrivent un traitement à base de Parathyphoidinum B 15CH, à raison d’une dose journalière. Associé avec 5 granules par jour de Thallium metallicum 4CH durant les deux mois qui suivent l’accouchement.

Ces deux médicaments homéopathiques sont particulièrement utiles face à la chute de cheveux.

 

L’alimentation

Pour activer la pousse des cheveux après l’accouchement, votre régime alimentaire doit être sain, riche en vitamine B et en protéines. 

Dirigez-vous vers des protéines sources d’acides aminés soufrés tels que jaune d’œuf, les oléagineux, les lentilles, le poisson ou la viande.

Consommez des aliments remplis de vitamines B, comme les champignons, la viande blanche, les poissons gras, les céréales ou encore les jaunes d’œufs.

Pour obtenir du fer, orientez-vous vers le boudin, la viande rouge, le cacao, les coquillages ou encore le persil. Par ailleurs, les vitamines C facilitent l’absorption du fer. Si vous buvez un jus d’orange lors d’un repas, vous multipliez par trois le taux d’absorption du fer contenu dans les aliments ingérés. À l’inverse, le thé lui aura tendance à empêcher l’absorption du fer.

Pour mettre toutes vos chances de votre côté afin de retrouver au plus vite une chevelure normale, privilégiez les aliments de qualité et de préférence biologiques.

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré